Le rôle du Responsable de la Transformation Numérique

À l’ère du numérique, vous pensez peut-être que toutes les entreprises sont déjà complètement expertes en technologie et qu’elles ont depuis longtemps terminé la transition vers le numérique. Mais ce n’est pas toujours le cas – en particulier dans les secteurs à l’origine non numériques, comme l’assurance ou le transport par exemple. De nombreuses entreprises sont encore à l’âge sombre de la transformation digitale et ont fortement besoin de mettre à jour leurs processus et leurs infrastructures en fonction du style de travail d’aujourd’hui.
Mais quel est le style de travail d’aujourd’hui ? Et qu’entend-on par transformation numérique ?
Par cette expression, nous nous référons au processus de remplacement d’une technologie ancienne et obsolète par une technologie numérique plus récente. L’adoption de cette nouvelle technologie numérique peut alors transformer l’entreprise et ses services, en rationalisant les procédés de travail et en supprimant les tâches manuelles.
Comment les entreprises « à l’ancienne » peuvent-elles relever ce défi important et s’adapter avec succès à l’écosystème modifié ? C’est exactement la mission du responsable de la transformation numérique, un professionnel en charge d’aider l’organisation à faire tous les changements nécessaires pour entrer dans l’ère digitale.

Qui est le responsable de la transformation numérique

Le responsable de la transformation numérique doit avoir de solides compétences en gestion de projet, mais aussi une connaissance approfondie de la structure des entreprises modernes et bien sûr des qualifications en gestion du changement. C’est un rôle complexe qui doit combiner de nombreuses compétences et diverses expertises. Cette figure professionnelle possède non seulement des compétences techniques mais aussi des compétences générales : être capable de communiquer et de motiver, de créer un environnement de travail coopératif et de comprendre et d’analyser les processus de l’entreprise. Il est important d’être flexible, mais aussi capable d’interpréter l’environnement commercial et de tirer parti des signaux de changement. Enfin, il doit être axé sur les objectifs et déterminé à atteindre les résultats.

Le responsable de la transformation numérique vient généralement du département ICT (travaillant peut-être en tant que CTO ou CDO) mais peut également démarrer sa carrière à partir du secteur du conseil ou du marketing ou du développement commercial, car il ne s’agit pas simplement d’un rôle technique. Il doit être clairement capable de lire et déchiffrer les derniers développements des évolutions technologiques (comme le big data, l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique, l’internet des objets, la cybersécurité) ainsi que de les connecter aux processus, modèles culturels et infrastructures réels entreprise.

Si ce poste vous intéresse mais que vous ne possédez pas toutes les compétences nécessaires, vous pourriez envisager de suivre un cours. Le digital transformation master de Talent Garden est spécifiquement conçu pour permettre aux professionnels ayant de l’expérience mais venant de domaines différents (responsables informatiques, managers juniors et intermédiaires, chefs de projet, consultants, stratèges digitaux, conseillers…) d’acquérir toutes les compétences dont ils ont besoin pour postuler à cet emploi ambitieux mais stimulant.

Le rôle du responsable de la transformation numérique

Mais alors, que doit faire exactement un responsable de la transformation numérique ? Tout d’abord, un responsable de la transformation digitale doit acquérir une vision globale de l’entreprise dans son ensemble et de tous ses éléments et fonctions (parties prenantes, management, collaborateurs, clients). Il doit comprendre l’état actuel de la digitalisation ainsi que les éventuelles résistances auxquelles il peut se heurter, compte tenu de l’ensemble de l’écosystème de l’entreprise.

Il faudra qu’il soit en mesure d’auditer le niveau d’efficacité numérique des composants de l’organisation mais aussi des infrastructures et des installations technologiques et numériques. Ensuite, il doit définir les objectifs souhaitables et mettre en place un plan de transformation digitale pour les atteindre. Les objectifs ne doivent pas nécessairement être gigantesques. Il peut s’agir d’une simple amélioration des canaux de communication par exemple, ou d’une automatisation des processus répétitifs et chronophages. Ou bien, en pensant plus grand, il pourrait concerner le développement de systèmes intelligents artificiels pour soutenir les décisions marketing. Bien entendu, le responsable de la transformation digitale doit aussi allouer le budget, coordonner les équipes impliquées, communiquer et plaider auprès du management, etc. Et naturellement, il doit évaluer et réviser les processus d’innovation tout au long de leur cycle de vie. Un rôle vraiment crucial et passionnant en cette période de changements continus !

Inscrivez-vous à notre newsletter

Restez informé des dernières nouvelles