Requalification : tendance ou investissement d’avenir ?

Se recycler et se perfectionner pour construire un avenir meilleur

Il y a quelques années, vous avez étudié, vous avez commencé un travail et vous avez peut-être conservé ce travail pendant la majeure partie de votre vie. Peut-être avez-vous eu l’occasion de faire un petit cours pendant votre vie professionnelle, mais à la fin il y a eu la période de formation, où vous avez construit votre éducation et votre parcours, puis la période de travail actif, où vous avez mis en pratique ce que vous avez appris. De nos jours, les choses ont radicalement changé : la période de votre vie consacrée aux études et la période consacrée au travail ne sont pas divisées mais se superposent, et il est normal, voire demandé, que lorsque vous commencez à travailler, vous continuiez à développer des aptitudes et des compétences.

 

Peut-être que vous changez d’avis, comprenez que ce que vous avez étudié n’est pas ce que vous aimez faire et décidez de prendre un chemin différent. Ou peut-être décidez-vous d’approfondir ou d’élargir vos connaissances, d’acquérir de nouvelles compétences, d’essayer de devenir plus compétent dans ce que vous faites déjà. En d’autres termes, la reconversion ou le perfectionnement sont devenus quelque chose qu’il serait étrange de ne pas faire et une clé essentielle pour améliorer votre avenir.

 

Du point de vue de l’entreprise, la reconversion et la montée en compétences sont également cruciales pour faire face à un contexte mondial en constante évolution, avec des demandes en expansion et le besoin de nouveaux métiers et compétences. Ainsi, un bon service RH doit analyser et cartographier le potentiel et les aspirations de ses collaborateurs et au lieu de regarder à l’extérieur de l’entreprise. Il importe d’offrir alors des opportunités de formation et de développement aux employés pour acquérir les nouvelles compétences dont l’entreprise a besoin.

 

Pourquoi la reconversion et comment

Selon le rapport McKinsey « Emplois perdus, emplois gagnés : transitions de la main-d’œuvre à l’heure de l’automatisation », d’ici à 2030 jusqu’à 14 % de la main-d’œuvre globale pourrait avoir besoin de changer de rôle et/ou de catégorie professionnelle, en raison de changements de l’écosystème mondial du travail (comme par exemple l’avènement des processus d’automatisation et des outils basés sur l’intelligence artificielle ou simplement l’émergence de nouveaux besoins professionnels, comme ceux liés à la transition verte).

 

En conséquence directe de cela, pour conserver leur emploi, de nombreuses personnes devront se recycler : elles peuvent changer, ou (métaphoriquement) être laissées pour compte. Mais la reconversion est aussi une formidable opportunité pour les personnes concernées : au lieu de perdre du terrain et de l’importance, année après année, les travailleurs peuvent relever le défi de changer et ainsi améliorer leur expérience de travail et leur vie.

 

Pour l’entreprise, la requalification représente également la meilleure option : la connaissance interne de l’organisation, de ses processus, de sa culture et de ses collaborateurs est aussi importante (sinon plus importante) que de posséder des compétences spécialisées liées au travail spécifique à accomplir. Ainsi, la requalification représente pour les entreprises l’opportunité de ne pas perdre des personnes talentueuses et de grande valeur, déjà parfaitement insérées dans la culture et les processus de l’entreprise.

 

Pourquoi monter en compétences et comment

Améliorer les compétences signifie plutôt ne pas changer complètement, mais ajouter de nouvelles capacités et compétences à sa propre richesse de connaissances. Pour éviter d’être laissé pour compte dans un marché du travail en constante évolution, vous devez adopter la philosophie de l’apprentissage tout au long de la vie et être conscient que vous ne pouvez jamais prendre quelque chose pour acquis : un rôle, un travail, un poste. Vous devez toujours étudier, améliorer vos compétences, comprendre les compétences qui vous manquent et trouver des voies (tant formelles, avec des cours traditionnels, que informelles, avec une certaine forme d’apprentissage sur le tas ou en autodidacte) pour les acquérir.

 

L’amélioration des compétences a à voir avec l’optimisation de la performance au travail, en acquérant de nouvelles compétences qui sont nécessaires en raison de l’évolution des contextes et des exigences de travail. L’entreprise peut et doit surveiller en permanence ses employés pour cela, les aider à comprendre ce qui est nécessaire et à développer des parcours d’apprentissage personnalisés pour chacun d’entre eux. Encore une fois, c’est une situation gagnant-gagnant : l’entreprise gagne un employé qui est plus satisfait et fait un meilleur travail, tandis que le travailleur conserve son emploi et un sentiment de croissance grâce à de nouveaux apprentissages. Dans ce cas également, la rétention des talents, du point de vue de l’entreprise, est vraiment fondamentale.

 

Quels seront les profils les plus demandés

Nous avons vu que la reconversion et le perfectionnement seront essentiels à la fois pour les entreprises et les employés en raison des changements perturbateurs qui se produisent sur le marché mondial du travail. Mais dans quelle direction doit aller la requalification du capital humain ? En termes simples, l’informatique et le secteur numérique se tailleront la part du lion. Selon certaines estimations, au cours des prochaines années, les entreprises auront fortement besoin de scientifiques des données, d’informaticiens, d’experts en intelligence artificielle, d’experts en cybersécurité, d’ingénieurs en robotique, de gourous de la blockchain et d’experts en réussite client. Ainsi, la direction dans laquelle le processus de requalification ou de perfectionnement devrait aller est assez claire.

 

Cependant, de l’autre côté de la courbe d’apprentissage, il existe également des lacunes importantes : il apparaît qu’un pourcentage important de travailleurs manque de compétences numériques de base et que cela les empêche de faire face aux exigences du marché du travail actuel. Ainsi, peu importe si vous êtes un manager hyper qualifié ou un employé qui vise une évolution de carrière, il y a toujours de la place pour l’amélioration et la croissance personnelle.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Restez informé des dernières nouvelles