Financement de start-ups : 3 options qu’un fondateur devrait envisager

Vous avez une excellente idée commerciale, un nouveau produit ou service qui, vous êtes sûr, aura un grand succès, et vous souhaitez créer une start-up autour de celui-ci. Mais généralement, à moins que vous ne veniez d’une famille aisée ou que vous ayez réussi à rassembler vous-même une somme considérable, vous devrez maintenant trouver un moyen de financer votre business.

Ce point dépend de l’idée que vous souhaitez développer, mais votre entreprise peut nécessiter une somme d’argent importante pour démarrer. La seule façon d’aller de l’avant est donc de rechercher des financements extérieurs. Nous arrivons ici au cœur de ce guide : quelles options avez-vous pour financer votre start-up? Cela repose énormément sur les dimensions que vous souhaitez atteindre et bien sûr le type de choses que vous souhaitez développer…

Première option : rechercher du capital-risque

Si l’idée de start-up/entreprise que vous avez en tête est assez grande et nécessite beaucoup de financement (par exemple, vous voulez produire un nouveau type de moteur de voiture), vous devriez essayer la voie du capital-risque. Ici, les chiffres dont nous parlons sont importants (des millions de dollars), les investisseurs sont des professionnels accrédités et investissent non seulement leur propre argent, mais aussi pour le compte d’autres personnes. En guise de récompense, les investisseurs en capital-risque demandent généralement un rendement énorme dans un court laps de temps (généralement un ou deux ans, jusqu’à ce que la start-up soit capable de devenir publique).

Pour attirer le capital-risque, vous devez « pondre » une très bonne présentation de votre idée et de la façon dont vous prévoyez de la développer, accompagnée d’un plan d’affaires détaillé. Puisque trouver le bon bailleur de fonds revient à trouver le bon conjoint, analysez en détail les différentes entreprises. Examinez leurs antécédents et leurs investissements actuels et recherchez ceux qui ont investi dans des entreprises similaires à celle que vous avez en tête.

Deuxième option : les investisseurs providentiels

Les investisseurs providentiels conviennent si votre entreprise est de taille moyenne à petite. Alors que dans le cas des investisseurs en capital-risque, vous n’avez généralement pas plus d’un financier, vous pouvez ici compter sur plus d’un « ange ». Les Business Angels doivent être accrédités pour investir dans des start-ups (ils doivent avoir un revenu annuel de plus de 200.000 dollars), donc la première chose à regarder est de savoir s’ils respectent les prérequis.

Vous devez alors vous assurer de vous regrouper avec les bonnes personnes, car vous n’empruntez pas leur argent, vous leur donnez une part de votre entreprise et le droit de participer aux décisions et aux bénéfices. Dans tous les cas, il existe des groupes et des syndicats d’investisseurs providentiels, donc la meilleure façon de rechercher des financements providentiels est de parcourir ces groupes et plates-formes.

Troisième option : le financement participatif

Le financement participatif est soumis à beaucoup moins de contraintes que les deux options ci-dessus. Il existe de nombreuses plateformes de financement participatif sur lesquelles vous pouvez promouvoir votre idée, fixer un objectif et demander un financement. Les récompenses peuvent également être différentes et ne doivent pas nécessairement être des actions dans votre future entreprise. Par exemple, vous pouvez offrir à vos bailleurs de fonds le produit que vous prévoyez de fabriquer (peut-être à un prix réduit ou avant la véritable phase de commercialisation) ainsi que d’autres récompenses.

Dans certains cas, il n’y a pas de récompense. Si vous développez une idée à but non lucratif, les gens s’impliqueront activement parce qu’ils voient la valeur de ce que vous faites et non pour un gain financier. De plus, avec le financement participatif, les investisseurs peuvent investir de très petites sommes d’argent, ce qui le rend accessible à presque tout le monde. C’est peut-être la meilleure option pour vous si vous ne voulez pas toutes les contraintes du financement de démarrage traditionnel ou si votre entreprise n’a pas besoin d’énormes sommes d’argent.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Restez informé des dernières nouvelles